Vous êtes ici

Comment fonctionnent les montagnes russes ?

Euphorie, adrénaline, apesanteur sont autant de sensations que procurent les montagnes russes. Mais savez-vous comment tout cela fonctionne ?

Fonctionnement des montagnes russes : à l’origine du frisson

Pour estimer le niveau d’intensité d’une attraction, les cris des passagers hilares constituent souvent une indication parlante. Mais l’apparence joue aussi : un regard sur le parcours audacieux de certains grands huit suffit souvent à stimuler les amateurs de sensations fortes. Boucles, vrilles, boomerang : il existe une panoplie d’inversions possibles pour vous coller le grand frisson ! Par exemple, le parcours de montagnes russes Goudurix compte sept inversions :
• Une « boucle verticale ». L'inversion s'ouvre sur une montée qui se courbe en boucle de 360° degrés (un cercle complet) pour redescendre vers le reste des rails. Les passagers se retrouvent donc, momentanément, la tête vers le sol. C’est la plus commune des inversions de montagnes russes.
• Un « papillon », une double inversion dans laquelle le train s’engage dans une première boucle montante de 45° suivie immédiatement d’une seconde boucle. Le nom « papillon » vient d'ailleurs de la forme symétrique des rails.
• Un « batwing » (aile de chauve-souris), une inversion qui prend la forme d'un cœur et qui consiste en deux boucles avec donc deux moments où les passagers ont la tête vers le sol.
• Deux « tire-bouchons », qui consistent en une boucle « étirée » en longueur, rappelant la forme d'un tire-bouchon : l'inversion s'ouvre sur une montée en virage où les passagers se retrouvent la tête vers le sol, puis se ferme sur une descente, aussi en virage, avant de continuer sa course sur le reste des rails. Ce type d’inversion se retrouve souvent en fin de parcours. Quant aux montagnes russes sans inversions, elles jouent avec les lois de la physique pour induire les sensations fortes que nous aimons tant. Pour cela, les parcours alternent entre montées et descentes, long virages et virages serrés, ainsi que décélérations et accélérations. De cette façon, les passagers à bord sont soumis à la force gravitationnelle qui – conjuguée à la vitesse du train - les tirent vers le bas dans les descentes, ainsi qu’à la force centrifuge qui les tire vers l’extérieur dans les virages. Sans omettre les air-times (causés par l’inertie du train et des passagers), qui donnent pendant plusieurs secondes l’impression d’être en apesanteur lorsque le train atteint le sommet d’une montée. Du tout nouveau Pégase Express jusqu'au familial Vol d’Icare, découvrez la gamme de montagnes russes du Parc Astérix !

Billetterie : Achat billets et places pour le parc astérix

Les montagnes russes : un fonctionnement sécurisé

Le fun, c’est bien, mais la sécurité alors ? Barres de sécurité uniques, individuelles, ou harnais de sécurité : des systèmes sont déployés pour assurer une sécurité optimale aux passagers. Et si toutes les attractions n’adoptent pas le même, c’est pour varier les sensations. Pour les grands huit qui présentent des inversions, comme l'attraction à sensations fortes Oziris, le harnais de sécurité à rabattre sur le torse est un impératif. Pour vivre pleinement les sensations des montagnes russes en bois telle que le Tonnerre de Zeus, la barre de sécurité unique est préférée aux barres individuelles, qui collent les passagers contre leur siège. Maintenant que vous êtes des experts en la matière, venez tester nos attractions sur place !